Le tragique destin des Polonais à Saint-Domingue Abonnés
Le tragique destin des Polonais à Saint-Domingue

de Claude Bonard

Dans le prolongement de l'émission Secrets d'Histoire consacrée à Toussaint Louverture, j'aimerais rappeler qu'au sein des troupes françaises débarquées sur l'île, il y avait environ 3000 soldats polonais. Il s'agissait des anciennes Légions Polonaises du général Dabrowski qui avaient combattu avec Bonaparte en Italie. Ces Polonais, engagés volontaires espéraient en servant la France que la république combattrait les ennemis de la Pologne et leur rendraient leur patrie alors partagée entre la Russie, la Prusse et l'Autriche.  Après la fin de la campagne, ces légions furent dissoutes et les Polonais furent intégrés dans l'armée française. Ne sachant qu'en faire sur le continent, ces 3.000 Polonais furent envoyés avec d'autres troupes à Saint-Domingue. On peut imaginer l'état d'esprit de ces hommes qui, dans leur pays, avaient combattu au nom de la liberté en 1794 l'envahisseur russe sous les ordres de Kościuszko. Aujourd'hui, on leur demande de réprimer l'insurrection des noirs luttant eux aussi pour leur liberté. Toussaint Louverture était en quelque sorte le Kościuszko de l'île sur laquelle ils allaient débarquer !

Sur place, les Polonais dont le moral était de plus en plus chancelant eurent à faire face aux fièvres tropicales, aux embuscades, à la sale guerre, ils manquèrent d'eau et de nourriture, et furent rapidement décimés. À la fin de cette désastreuse campagne, ce fut la captivité qui les attendait. De rares survivants, chanceux, purent rejoindre la France et reprendre le combat au sein de l'armée française contre les coalisés avec l'espoir chevillé au corps de combattre pour la liberté de la Pologne. Un espoir largement déçu, ce qui n'empêcha pas une admiration et une fidélité constamment renouvelée à l'égard de Bonaparte devenu Napoléon.

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Publié le 14 juin 2021
commentaireCommenter